-44%
Le deal à ne pas rater :
-44% sur la carte mémoire microSD SanDisk Extreme PRO 400 Go
103.49 € 184.99 €
Voir le deal

Partagez

✣ I need you to love me (ft Sid le paresseux)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Elijah Turner
Elijah Turner
Admin

+ ARRIVÉ(E) LE : 08/09/2013
+ MESSAGES : 267
✣ I need you to love me (ft Sid le paresseux) Empty
MessageSujet: ✣ I need you to love me (ft Sid le paresseux) ✣ I need you to love me (ft Sid le paresseux) EmptyDim 22 Sep - 10:29



Ceci est l’histoire d’un garçon qui rencontre une fille. Mais d’emblée, il faut que vous le sachiez, ce n’est pas une histoire d’amour.
onedirection &n'amour @tumblrfilm ~ 500 jours ensemble.
Mes doux songes me faisait prisonnier pendant cette douce nuit étoilée, mes songes passaient devant mes yeux m’inculquant bonheur, horreur, amour. Je voyais son visage au travers de nuages blancs, son visage me hantait depuis qu'elle n'était plus là, elle hantait toute mes nuits. J'essayais de chasser ces pensées, de chasser son visage. « papa ? » douce progéniture j'ai eu du mal à t'accepter je t'ai renié pendant des années, je ne t'ai pas aimé dès le premier jour. Et chaque fois que je vois ton visage je la vois elle, et au fond de moi c'est trop dur. Mais ce si doux sourire qui t'appartiens et qui est collé sur tes lèvres chaque fois que tu m’aperçois me font oublier toutes mes peines qui sont dans mon cœur. Dieu que cet enfant va avoir ma peau un de ces jours ! Je tirais mon oreiller sur mon visage avant de pousser un grognement digne d'un homme des cavernes. « Lizzy ? », joli prénom tiré d'un bouquin qui a bercé ma vie jusqu'à aujourd'hui. C'est sûrement rare un homme qui a pour livre de chevet "orgueil & préjugés" et pourtant ce livre et d'une tellement pureté. J'ouvrais difficilement les yeux avant de la voir sauter sur le lit pour se coucher à coter de moi ce grand sourire sur les lèvres, ce sourire qu'elle sait qu'elle obtiendra tout de moi. « J'ai envie d'une glace... » je tournais la tête admirant l'heure de mon réveil qui affichait deux heures trente du matin, je levais les yeux au ciel avant de me redresser sur mon lit pour faire face à Elizabeth... « ma chérie... c'est trop tard pour une glace il est presque trois heures... » trois heures ? du matin ? Voilà une belle occasion d'aller faire un petit tour sur la côte... La voir elle et pas une autre, j'avais envie d'être dans ses bras, de respirer son parfum et de ne pouvoir me défaire de son étreinte. Nous pourrons aussi et accessoirement s'arrêter prendre une glace dans une station service, car je n'irais pas jusqu'à l'aéroport où il y a le seul glacier encore ouvert à cette heure là, alors j'espère qu'elle s'endormira dans la voiture en oubliant sa glace en court de route.  « Met un pantalon ma puce des chaussures et on va chercher la glace » Je me levais enfilant un t-shirt et des chaussures. Ô douce nuit que tu vas me manquer, être arracher à Morphée est douloureux mais pour voir l'amour au réveil il faut savoir faire des sacrifices. Aire éphémère de l'hiver tu tapes mon visage alors que nous peinons à arriver en octobre, tard dans la nuit ou tôt le matin tu es toujours présent, laisse place encore à la chaleur.

« Allez roule, papa roule » je fermais ma ceinture de sécurité avant de disparaître dans la nuit noire en direction du port de Jenham. Voilà dix minutes que nous roulions et Lizzy c'était déjà endormie, levant le bras et mimant une danse de la joie. Je fis demi tour vers le port en direction de la chaîne de radio. Arrivé devant il était tout juste trois heures du matin, Sid n'allait pas tarder à franchir l'entrée de l'établissement. Mon cœur battait à la chamade, quand Lizzy n'était pas là c'était un paradis avec Sid, mais maintenant j'ai également un rôle de père à assumer et tout seul. J'appuyais ma tête contre la vitre, je me remémorais ces merveilleux moments que j'avais passer avec le paresseux, ces moments dans sa chambre à la regarder dormir dans mes bras, ses douces paroles qui hantent encore mes oreilles. Après plusieurs minutes elle sortit enfin de l'établissement avant de partir en direction du centre ville qui était à plusieurs minutes de marches d'ici... Je démarrais doucement la voiture, la suivant à une distance raisonnable, je ne savais pas si je me montrais ou si je repartais comme un voleur après l'avoir juste aperçue.




Code:
Elijah : « [i][color=#DDB791]parole[/color][/i] ».
Sinéad : « [i][color=#EBBCC5]parole[/color][/i] »

_________________
1 1
Notre amour est comme le vent. Je ne peux pas le voir, mais je peux le sentir.
~ ~ ~
Aussi loin que je me souviennes tu es dans mes pensées, et aussi longtemps que je vivrais tu y seras encore. Tu as marqué mon cœur au fer rouge de ton nom, et d'un baisé salé par les larmes je voudrais enfermé notre amour.
Revenir en haut Aller en bas
https://weakness-syndrome.forumgratuit.ch
Sinéad Meadows
Sinéad Meadows

+ ARRIVÉ(E) LE : 14/09/2013
+ MESSAGES : 78
✣ I need you to love me (ft Sid le paresseux) Empty
MessageSujet: Re: ✣ I need you to love me (ft Sid le paresseux) ✣ I need you to love me (ft Sid le paresseux) EmptyDim 22 Sep - 14:11



- Je te nomme Prince de... - Prince de tu m’touches, j’te bouffe ! - ... [Regard effrayé de Sid] - Pleures pas ma poule, j’rigole !
unkown @tumblrdiego&sid ~ l'âge de glace.
Notes imaginaires volent et virevoltent dans un monde invisible aux yeux des autres. Paroles silencieuse résonnent dans mon cœur pour panser mes blessures. Douce voix, tendre mélodie, soyez mes complices pour cet instant qui n’appartient qu’à moi. Amis nocturnes d’une pauvre âme en peine, cachés dans les tréfonds d’une nuit mystérieuse… « Sid c’est à toi ! » Je sursautai dans le fond de mon fauteuil bien rembourré. Je replaçai mon casque correctement sur mes oreilles et me ré-avançai vers le micro. Je regardai maxime qui me donnait le compte à rebours avant que je ne reprenne l’antenne. « Joli titre de U2, n’est-ce pas les couches tard ? Aller moi je vais vous abandonner car mon lit m’appelle. Et oui très chers auditeurs, il est temps pour Miss Rebel de quittai vos chaines, il commence à se faire tard. Mais n’ayez crainte je vous laisse en très bonne compagnie avec… » J’allais annoncer un groupe quelconque anglais, puis me ravisai. « Et puis non, vous savez quoi. Miss Rebel va faire une frasque pour sa dernière chanson. Je vais vous lancer une chanson qui me tient très à cœur. » Je me rapprochai un peu plus du micro comme si j’allais confier un secret à mes auditeurs fidèles. « J’aurais dû la dédier il y a quelques temps à une personne qui ne sait probablement pas que j’ai ressenti ce sentiment à un certain moment de nos vies. Alors un dernier conseil les rebelles de Jenham, ne tardait jamais à interdire à quelqu’un de partir loin de vous. Car les regrets ce n’est pas génial. Voici Switchfoot, avec Dare you to move. » Je fis glisser mon doigt sur l’écran tactile à côté de moi et touchai le titre de la chanson que je venais d’annoncer. Les premières notes à la guitare me parvinrent au fond de mon casque. Un sourire nostalgique s’étendit comme une caresse de papillon sur mes lèvres. Je retire le casque  et le dépose en face de moi avant de me reculer mon siège afin de me lever. « Joli conseil Sinéad. » Je me retournai le sourire aux lèvres passé comme effacé d’un coup de vent. « A salut Gaby ! Le studio est à toi ! » Je l’embrasse sur la joue avant de sortir de la cabine d’émission. J’attrapai ma veste de cuir et mon sac avant de saluer toute la cabine de diffusion.

A peine la porte d’entrée de la station ouverte qu’une bourrasque de vent frais s’engouffra. Je frissonnai légèrement et remonte les pans de ma veste. Je pris mon sac entre les mains pour en sortir mon portable. Je pianotai sur le clavier quelques instants et soupirai déçu de découvrir que j’allais devoir rentrer à pied ce soir. « Je t’aime plus » pianotai-je sur mon portable avant d’envoyer ce joli et adorable message à mon tout plein de poil. Je balayai les alentours déserts et me mis en marche. Je sortis de mon sac mon casque audio que je plaçai sur mes oreilles sans perdre une seconde. La musique se déclencha aussitôt. Le rythme m’emporta comme on est emporté par la marée. Mes pieds perchés sur des talons esquissèrent quelques pas de danse, tandis que mes doigts claquaient le rythme de la musique. Je n’aimais pas le silence de la nuit, et celui-ci empli juste du claquement de mes talons m’angoissaient. Alors, avec ma musique je me sentais moins seule, et plus sereine. Cependant, cette nuit n’allait certainement pas être une nuit de tout repos. Alors que je venais de tourner au coin d’une rue, en me déhanchant du feu de dieu, une lumière anormalement bizarre semblait me suivre… Je fronçai les sourcils et cherchai d’où pouvait provenir avant de me retourner et de découvrir deux phares d’une voiture qui roulait au pas derrière. Je me pinçai les lèvres et accélérai le pas, faisant résonnait plus intensément le claquement de mes talons sur le bitume. Un autre coin de rue et la voiture me suivait toujours. Les commissures de ma bouche commencèrent à frémir alors que la panique s’insinuait en moi. Je fouillai à tâtons le fond de mon sac, tout en marchant, pour chercher mon portable. J’appuyai longuement sur mon premier numéro abrégé alors que je collai le combiné contre mon oreille. « Réponds… réponds s’il te plait… » Un bruit autre que les tonalités se fit entendre. « DIEGO !!!!, pleurnichai-je au bout du fil. Viens me chercher… y’a une voiture louche qui me suit…. M’en fou prends la !... Et bah réveilles la… Ouais bah j’ai un prix au-dessus de ses moyens moi… » Je reculai le téléphone de mon oreille et me retournai face à la voiture et me figeai devant. « T’as entendu gros obsédé ?! Je suis au-dessus de tes moyens, passes ta route ! » Je fis aussitôt volteface en reprenant mon ami en ligne. « Non Camille bosse tôt demain alors il n'a pas pu venir… Elijah s’il te plait… J’ai vraiment peur … » Ma voix était suppliante, elle se brisa sur les derniers mots de ma phrase. Je voyais déjà les gros titres des journaux de demain. « Une jolie animatrice, adulée de tous, abusée et tuée dans la belle ville de Jenham. Mais où va le monde ! » « Le crime récidive à Jenham. La belle animatrice de Rolling Song sauvagement assassinée » ou encore « Belle jeune femme kidnappé à la sortie de son travail… ». Puis je commençai à me demander quelle photo Camille et Elijah pour les journaux. Peut-être celle où on est tous les trois à la plage ? Non je suis en maillot de bain et j’ai de ses cernes même avec le maquillage… Peut-être celle avec Lizzie dans le salon, j’étais si mignonne avec cette robe bleue à poids et elle aussi dans son petit ensemble pastel. Ce fut à ce moment que quelque chose se posa sur mon épaule. Je poussai un crie en m’en briser les cordes vocales avant de me retourner les yeux fermés afin de frapper mon agresser de mes petits poings de moucheront, dont l’un était refermé sur mon portable.





Code:
Elijah : « [i][color=#DDB791]parole[/color][/i] ».
Sinéad : « [i][color=#EBBCC5]parole[/color][/i] »

_________________
Revenir en haut Aller en bas

✣ I need you to love me (ft Sid le paresseux)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: OUR LIVES ON MEETING PEOPLE EVERYWHERE AND IN ALL CORNERS OF STREETS :: The carolina coast :: Jenham public radio-